CComment gagner de l'argent avec les Options Binaires

Suivez nous sur :
suivez degoter.com sur youtube suivez degoter.com sur degoter.com sur feeds feedburner suivez degoter.com sur Twitter
Translator
Notre Coup de Coeur

Logiciel de référencement Quick Reference


Travail a domicile Option Binaire


Expert en marketing internet

Abonnez-vous!
Soyez automatiquement informé dès
qu'un sujet est inséré.

Cliquez ici pour
VOUS abonner

Abonnement RSS
Ebook Offert

GRATUIT VOTRE PACK TWITTER

Augmenter votre trafic grace à twitter

Développez votre réseau Twitter pour enfin obtenir un trafic GRATUIT de qualité.


Laissez nous un commentaire, vous pouvez y ajouter un lien de votre choix, cela améliore VOTRE référencement, notre BLOG est en "Doffolow" ! De plus, je vous offre DES superbes cadeaux ;)

La sauvegarde des récifs coralliens

DE NOMBREUX scientifiques de toutes nationalités pensent qu’il se produit un réchauffement global, et qu’il ne fera qu’empirer avec les progrès industriels des pays en voie de développement. Quelque trois milliards de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) sont crachées chaque année dans l’atmosphère par la combustion de carburants (comme le charbon, le pétrole ou le bois, pour produire de l’énergie) et par la déforestation par le feu. Selon certains scientifiques, l’ »effet de serre », que provoquent les gaz dégagés par la combustion de carburants, fait peser la menace d’un réchauffement de l’atmosphère de 1,5 à 4,5 °C d’ici le milieu du siècle prochain. Cette élévation de température serait fatale aux coraux et aux communautés récifales.

La mort des récifs coralliens ne serait pas sans conséquences pour la vie terrestre. La revue Natural History explique : »Les récifs coralliens jouent eux-mêmes un rôle-clé dans le fonctionnement de la serre planétaire, et contribuent peut-être autant que les forêts tropicales à la réduction des gaz responsables de l’effet de serre. À mesure qu’ils déposent du carbonate de calcium pour édifier leurs squelettes, les coraux débarrassent les océans d’un important volume de CO2. Sans les zooxanthelles [les algues symbiotiques qui résident dans les coraux], la quantité de gaz carbonique que transforment les coraux est considérablement réduite. Ironie du sort, des dommages causés à cet écosystème marin hâteraient le processus même qui conduit à sa mort. »

Certains scientifiques pensent que d’autres gaz dégagés par la combustion contribuent à l’effet de serre : le protoxyde d’azote d’une part, et les chlorofluorocarbures (CFC) d’autre part. En fait, la capacité d’une molécule de CFC à piéger la chaleur est 20 000 fois supérieure à celle d’une molécule de CO2.

Les CFC sont aussi désignés comme les principaux responsables de l’amincissement de la couche d’ozone, qui protège la vie sur terre des rayons ultraviolets nocifs. Aux deux pôles, la perte en ozone est telle que des trous apparaissent. Une mauvaise nouvelle de plus pour les coraux. Des expériences durant lesquelles on a soumis à un rayonnement ultraviolet légèrement supérieur à la normale des récifs coralliens miniatures, déjà affectés par un réchauffement de l’eau, ont montré une aggravation du phénomène de blanchissement.

La revue Pour la science dressait ce constat peu réjouissant : »Même si l’on arrête dès aujourd’hui les émissions de chlorofluorocarbures, les réactions chimiques détruisant l’ozone se poursuivront pendant au moins un siècle : les composés destructeurs subsistent longtemps dans l’atmosphère et ils continueront de diffuser, de la troposphère vers la stratosphère, longtemps après l’arrêt de leur production. »

Chaque individu peut personnellement démontrer son sens des responsabilités en n’empoisonnant pas l’océan ou le littoral avec des détritus ou des produits polluants. Si vous visitez un récif, respectez les consignes interdisant de toucher les coraux ou d’y prendre appui. N’emportez pas de »souvenirs »et n’en achetez pas non plus. Si vous naviguez à proximité de récifs tropicaux, jetez l’ancre par fond sablonneux ou amarrez-vous aux pontons flottants disposés par les autorités maritimes. N’allez pas trop vite et veillez à ce que l’hélice de votre bateau ne remue pas les fonds. Ne vidangez pas en mer ; trouvez des bassins et des ports de plaisance où vous êtes autorisé à le faire. Bill Causey, responsable du sanctuaire marin de Looe Key (Floride, États-Unis), fait remarquer : »L’homme est probablement à l’origine du déséquilibre que nous observons. Nous devons tous en prendre conscience. Si nous continuons de sensibiliser le public au risque que nous encourons, la perte d’un écosystème majeur, alors nous pourrons peut-être changer les choses. »

Sur le plan régional, des lois protégeant les récifs coralliens sont adoptées et appliquées.

L’État de Floride poursuit en justice les propriétaires de bateaux qui endommagent ses récifs. Les armateurs d’un cargo qui avait »labouré »des hectares de coraux en s’échouant ont dû payer une amende de 6 millions de dollars.

Une partie de cet argent a servi à restaurer l’habitat marin. Actuellement, des biologistes tentent, à l’aide de colles spéciales, de »réparer »des coraux qui avaient été endommagés par un navire en 1994.

Une autre amende de 3,2 millions de dollars a été infligée à une compagnie pour des dégâts causés à un récif de Floride par l’un de ses cargos. D’autres pays prévoient des sanctions similaires. Des sites très appréciés des plongeurs, comme les îles Caïmans dans les Caraïbes, ont limité les zones où la plongée est autorisée. L’Australie a créé le parc marin du récif de la Grande Barrière afin d’y contrôler toute activité. Malheureusement, quel que soit le pays, plus il y a de plongeurs amateurs, plus les récifs sont endommagés.

Vers une collaboration internationale ?

À l’échelle planétaire, les scientifiques et les responsables en alerte se rendent compte que la solution n’est à la portée d’aucune nation isolée, ni même de quelques nations. Les agents polluants sont transportés aux quatre coins du globe par les courants atmosphériques et marins, affectant l’ensemble des récifs. Les nations sont juridiquement incompétentes en dehors de leurs eaux territoriales. Les produits polluants dont on se débarrasse en haute mer finissent par atteindre les rivages. Le monde doit unir ses efforts et trouver une solution globale.

Nul doute que, sous toutes les latitudes, de nombreuses personnes capables et de bonne volonté continueront de lutter pour la sauvegarde des fabuleux trésors de corail que recèle notre planète. Nous avons désespérément besoin d’un gouvernement mondial qui se préoccupe de l’environnement et qui en prenne soin.

TransPacific Récifs coralliens
Comment gagner Récifs coralliens

Si vous aimez cet article, laissez-nous un commentaire plus bas et partagez le sur Twitter et sur Facebook avec les boutons ci-dessous, j'en serai ravi!

Abonnez-vous à notre Newsletter et soyez automatiquement
informé dès qu'un nouvel article est publié,
recevez nos 4 cadeaux de bienvenue.
Nom:
Adresse mail:

Sachez que vos données resteront confidentielles
Concu par WP-Optin-Form

Une réponse à “Récifs coralliens”

  • Bonjour,

    Je partage votre inquiétude, j’ai de nombreux amis qui pratiquent la plongée à Marseille et qui m’ont confié que les périodes où l’eau est trouble sont plus fréquentes qu’avant, et l’intensité est plus marquée également, pollution quant tu nous tiens ! Effectivement seul un effort international pourra changer les choses…

Laisser un commentaire


Ce blog est dofollow ! 

Voulez-vous obtenir
GRATUITEMENT
du trafic sur votre site ou votre Blog ?


Créer une vidéo pour augmenter ses visiteurs   methode secrète pour le marketing

Dites moi ci-dessous à quelle
adresse e-mail
je peux vous
envoyer gratuitement
mes deux supers cadeaux.

Prénom:
Adresse mail:
Travail a domicile Option Binaire
Logiciel de Référencement
Utiles

Travail a domicile Trade
Notre blog degoter.com est Boosté par WP-AVALANCHE

Notre blog degoter.com est Dofollow! Vos commentaires seront référencés rapidement par Google...et bien d'autres!

-->