Comment r�f�rencer mon site dans les moteurs de recherches

Suivez nous sur :
suivez degoter.com sur youtube suivez degoter.com sur degoter.com sur feeds feedburner suivez degoter.com sur Twitter
Translator
Notre Coup de Coeur

Logiciel de référencement Quick Reference


Travail a domicile Option Binaire


Expert en marketing internet

Abonnez-vous!
Soyez automatiquement informé dès
qu'un sujet est inséré.

Cliquez ici pour
VOUS abonner

Abonnement RSS
Ebook Offert

GRATUIT VOTRE PACK TWITTER

Augmenter votre trafic grace à twitter

Développez votre réseau Twitter pour enfin obtenir un trafic GRATUIT de qualité.


Laissez nous un commentaire, vous pouvez y ajouter un lien de votre choix, cela améliore VOTRE référencement, notre BLOG est en "Doffolow" ! De plus, je vous offre DES superbes cadeaux ;)

Menace sur l’Antarctique

QUAND on regarde la Terre depuis l’espace, dit le livre Antarctique, dernier continent (angl.), c’est la calotte glacière antarctique que l’on remarque en premier. Elle “ brille comme une grande lanterne blanche accrochée à la base du globe ”, selon les termes d’astronautes.

Avec quelque 30 millions de kilomètres cubes de glace, l’Antarctique est un gigantesque générateur de glaçons. La neige tombe et se tasse pour former de la glace. Par gravité, cette glace s’écoule lentement vers les côtes puis avance dans la mer sous forme d’immenses plateformes flottantes, ou ice-shelves.

Le recul des ice-shelves

Ces dernières années, une fonte inhabituelle des glaces réduit la taille des ice-shelves, quand ils ne disparaissent pas purement et simplement. En 1995, une portion de 1 000 kilomètres carrés de l’ice-shelf de Larsen (long de 1 000 kilomètres) s’est effondrée et s’est brisée en plusieurs milliers d’icebergs.

Jusqu’à présent, ce phénomène se limite à la péninsule Antarctique. Dans ce prolongement des Andes en forme de S, la température a monté de 2,5 °C en 50 ans. Si bien que l’on peut aujourd’hui faire en bateau le tour de l’île James Ross. Le recul de la glace se traduit également par une forte progression de la végétation.

Vu que la péninsule Antarctique est la seule région où ce recul soit net, certains scientifiques n’y voient pas un signe évident d’un réchauffement planétaire. Cependant, d’après une étude norvégienne, les glaces arctiques reculeraient elles aussi. (Le pôle Nord n’étant pas situé sur une terre, une grande partie des glaces arctiques est de la glace de mer.) Tous ces changements, précise l’étude, correspondent aux effets prévus d’un réchauffement de la planète.

L’Antarctique fait plus que réagir aux changements de température. Il est aussi “ en grande partie le moteur du climat mondial ”, dit-on. Si c’est effectivement le cas, un réchauffement persistant dans ces régions risque de modifier le climat de la planète.

Par ailleurs, un trou deux fois grand comme l’Europe s’est formé dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique.

L’ozone atmosphérique, une forme d’oxygène, protège la Terre des rayons ultraviolets, dangereux pour les yeux et cause de cancers de la peau. L’augmentation du rayonnement oblige les chercheurs travaillant dans l’Antarctique à protéger leur peau du soleil et à mettre des lunettes de protection ou de soleil spéciales. Seul le temps dira dans quelle mesure la faune (saisonnière) est affectée.

“ Continent fragile : marchez sur la pointe des pieds ”

Tel pourrait être le message de bienvenue adressé aux visiteurs. Et ce pour plusieurs raisons, selon l’Australian Antarctic Division. Premièrement, parce que la simplicité des interactions écologiques dans l’Antarctique rend l’environnement très sensible aux intrusions. Deuxièmement, la végétation pousse si lentement qu’une empreinte de pas dans un tapis de mousse peut être toujours visible dix ans plus tard. Sans compter que les plantes abîmées ou affaiblies sont à la merci des vents, des vents violents capables de détruire des communautés végétales tout entières. Troisièmement, le froid est tel que les déchets mettent parfois plusieurs dizaines d’années pour se décomposer. Quatrièmement, l’homme peut malencontreusement introduire des formes de vie microscopiques étrangères à ce continent isolé, donc vulnérable. Enfin, touristes et scientifiques se concentrent sur les franges littorales, ces endroits mêmes qui sont les plus favorables à la vie animale et végétale. Étant donné que ces franges ne représentent qu’environ 2 % des terres, on comprend aisément que l’Antarctique puisse devenir bientôt surpeuplé. Ce qui soulève une question : qui administre cet immense continent ?

L’administration de l’Antarctique

Bien que sept pays aient des revendications territoriales sur l’Antarctique, c’est le seul continent à n’avoir ni souverain ni citoyens. “ L’Antarctique est le seul continent à être entièrement gouverné par un accord international ”, dit l’Australian Antarctic Division.

Cet accord, le Traité sur l’Antarctique, est entré en vigueur le 23 juin 1961. De 12 à l’époque, le nombre des États membres est passé à plus de 40 aujourd’hui. L’objectif poursuivi ? “ Il est de l’intérêt de l’humanité tout entière, dit le traité, que l’Antarctique soit à jamais réservé aux seules activités pacifiques et ne devienne ni le théâtre ni l’enjeu de différends internationaux. ”

En janvier 1998 est entré en vigueur le Protocole au Traité sur l’Antarctique relatif à la protection de l’environnement. Ce protocole interdit toute exploitation minière et minérale en Antarctique pour au moins 50 ans. Il constitue également le continent et les écosystèmes marins dépendants “ réserve naturelle, consacrée à la paix et à la science ”. Les activités militaires, les essais d’armement et le stockage de déchets nucléaires sont prohibés. Même les chiens de traîneau n’ont pas droit de cité.

Le Traité sur l’Antarctique a été salué comme “ un exemple sans précédent de coopération internationale ”. Toutefois, de nombreux problèmes restent en suspens, dont celui de la souveraineté. Qui, par exemple, fera respecter ce traité, et comment ? Comment également les États membres géreront-ils le développement rapide du tourisme, menace pour un environnement si fragile ? Aujourd’hui, les bateaux amènent chaque année plus de 7 000 touristes dans l’Antarctique, et ce chiffre devrait doubler d’ici peu.

D’autres problèmes épineux risquent de surgir dans l’avenir. Par exemple, que se passera-t-il si les scientifiques trouvent du pétrole ou des ressources minérales précieuses ? Le traité pourra-t-il en empêcher l’exploitation commerciale, bien souvent source de pollution ? Un traité peut être modifié, et le Traité sur l’Antarctique ne fait pas exception. D’ailleurs, l’Article 12 précise que “ le présent traité peut être modifié ou amendé à tout moment par accord unanime entre les Parties Contractantes ”.

Enfin, aucun traité ne peut protéger l’Antarctique des pollutions de notre monde industrialisé. Il serait très dommage que l’avidité et l’ignorance de l’homme souillent à distance cette magnifique “ lanterne blanche ”. Mettre à mal l’Antarctique, c’est mettre à mal l’humanité. Si l’Antarctique nous enseigne une chose, c’est que la terre, comme le corps humain, est un tout.


TransPacific Menace sur lAntarctique
Comment gagner Menace sur lAntarctique

Si vous aimez cet article, laissez-nous un commentaire plus bas et partagez le sur Twitter et sur Facebook avec les boutons ci-dessous, j'en serai ravi!

 

Abonnez-vous à notre Newsletter et soyez automatiquement
informé dès qu'un nouvel article est publié,
recevez nos 4 cadeaux de bienvenue.
Nom:
Adresse mail:

Sachez que vos données resteront confidentielles
Concu par WP-Optin-Form

Laisser un commentaire


Ce blog est dofollow ! 

Voulez-vous obtenir
GRATUITEMENT
du trafic sur votre site ou votre Blog ?


Créer une vidéo pour augmenter ses visiteurs   methode secrète pour le marketing

Dites moi ci-dessous à quelle
adresse e-mail
je peux vous
envoyer gratuitement
mes deux supers cadeaux.

Prénom:
Adresse mail:
Travail a domicile Option Binaire
Logiciel de Référencement
Utiles

Travail a domicile Trade
Notre blog degoter.com est Boosté par WP-AVALANCHE

Notre blog degoter.com est Dofollow! Vos commentaires seront référencés rapidement par Google...et bien d'autres!

-->