Comment r�f�rencer mon site dans les moteurs de recherches

Suivez nous sur :
suivez degoter.com sur youtube suivez degoter.com sur degoter.com sur feeds feedburner suivez degoter.com sur Twitter
Translator
Notre Coup de Coeur

Logiciel de référencement Quick Reference


Travail a domicile Option Binaire


Expert en marketing internet

Abonnez-vous!
Soyez automatiquement informé dès
qu'un sujet est inséré.

Cliquez ici pour
VOUS abonner

Abonnement RSS
Ebook Offert

GRATUIT VOTRE PACK TWITTER

Augmenter votre trafic grace à twitter

Développez votre réseau Twitter pour enfin obtenir un trafic GRATUIT de qualité.


Laissez nous un commentaire, vous pouvez y ajouter un lien de votre choix, cela améliore VOTRE référencement, notre BLOG est en "Doffolow" ! De plus, je vous offre DES superbes cadeaux ;)

Si nous éduquions les bébés plutôt que les enfants

« Si nous éduquions les bébés plutôt que les enfants, le monde serait rempli de génies comme Einstein, Shakespeare, Beethoven et Léonard de Vinci. » — Glen Doman, directeur des Cercles pour l’exploitation du potentiel humain.

« Un enfant ne naît pas plus génial qu’idiot. Tout dépend des stimulations que recevront ses cellules cérébrales durant ces années décisives, les trois premières de sa vie. À la maternelle, il est déjà trop tard. » — Masaru Ibuka, auteur du livre À la maternelle, il est déjà trop tard! (angl.).

LES possibilités stupéfiantes du cerveau des bébés placent les parents devant un choix. Quand doivent-ils commencer à leur donner une éducation spéciale? Que leur apprendre? Quelle somme d’informations leur fournir? À quel rythme? Certains obtiennent des résultats spectaculaires: des petits enfants de deux à cinq ans savent lire, écrire, parler deux langues ou plus, jouer du violon ou du piano, monter à cheval, nager et faire de la gymnastique.

Dans la plupart des cas, on met l’accent sur l’éducation intellectuelle plutôt que sur l’éducation physique. C’est ainsi qu’un certain enfant de deux ans sait compter jusqu’à 100, additionne les chiffres sans erreur, possède un vocabulaire de 2 000 mots, lit des phrases de 5 mots, et a une oreille musicale parfaitement juste. À trois ans, un autre cite les noms des différentes parties de la cellule quand on les lui montre sur un tableau: mitochondries, réticulum endoplasmique, appareil de Golgi, centrioles, vacuoles, chromosomes, etc. Un bambin de trois ans joue du violon et, à quatre ans, un autre traduit du japonais et du français en anglais. Un instituteur qui enseigne le calcul à des tout-petits a affirmé un jour: « Si je laissais tomber 59 pièces de monnaie par terre, nos gamins pourraient aussitôt vous certifier qu’il y en a 59, pas une de plus, pas une de moins. »

Si certains sont enthousiasmés par une éducation aussi intensive, d’autres émettent des réserves à son propos. Témoin ces quelques déclarations de professionnels de l’enfance:

« Dans l’ensemble, il ne paraît pas très indiqué d’enseigner les matières scolaires aux tout-petits. Indéniablement, cela est possible. La question, cependant, n’est pas de savoir si on peut le faire, mais quelles en sont les conséquences, à court et à long termes. »

« Cette méthode transforme les enfants en petits ordinateurs; elle ne les laisse pas souffler. »

« Les enfants s’instruisent en prenant des initiatives et en explorant eux-mêmes leur environnement. [Si nous brusquons leur développement intellectuel,] nous risquons de contrecarrer leur croissance dans d’autres domaines [affectif et social par exemple]. »

« Je tiens à le dire: il ne faut pas confondre esprit brillant et plein épanouissement. L’acquisition d’un niveau intellectuel supérieur se fait bien souvent au détriment d’autres domaines tout aussi importants, voire plus. »

« Cela ne favorise pas de saines relations entre parents et enfants. Ceux-ci en viennent à penser qu’on les aime parce qu’ils sont intelligents. »

Incontestablement, certains parents poussent leurs enfants, veulent en faire des prodiges, des génies pour flatter leur propre orgueil. Ils se servent de leurs enfants comme de trophées dont l’éclat rejaillit sur eux. Tel ne semble toutefois pas être le but poursuivi par tous les partisans de l’apprentissage précoce.

Glen Doman, cité au début de cet article, est contre le fait de produire des petits génies. Voici son objectif: « Donner à tous les parents les informations nécessaires pour faire de leurs bébés des enfants très intelligents, extrêmement capables et de compagnie agréable. » L’apprentissage doit être varié et amusant pour les tout-petits, qui doivent être formés parfaitement sur les plans mental, physique et affectif. Glen Doman n’est pas favorable aux interrogations de contrôle. « L’interrogation s’oppose à la connaissance, elle angoisse terriblement, dit-il. Enseigner un enfant, c’est lui faire un cadeau de valeur. L’interroger sur ses connaissances, c’est lui réclamer un paiement — une avance. »

Quand on lui a demandé si une formation précoce produit des génies, Masaru Ibuka, également cité au début de cet article, a répondu: « Le seul objectif d’un développement précoce est d’éduquer un enfant pour qu’il acquière un esprit souple, un corps sain, qu’il soit intelligent et raffiné. »

Quant à Shinichi Suzuki, professeur de violon célèbre pour les succès qu’il obtient avec les enfants, il a déclaré: « L’expression ‘Éducation des talents’ s’applique non seulement au savoir ou à l’aptitude technique, mais aussi au sens moral, à l’édification de la personnalité et au sens esthétique. Nous savons que ces attributs humains s’acquièrent grâce à l’éducation et à l’environnement. Nous n’avons donc pas pour objet d’élever de prétendus prodiges, ni de nous focaliser simplement sur ‘le développement précoce’. Nous devons plutôt présenter celui-ci comme une ‘éducation humaine globale’. »

Pour le professeur Suzuki, il est à la fois inefficace et indésirable de forcer un tout-petit à s’exercer. Quand on lui demande pendant combien de temps les enfants doivent le faire, il ne fixe jamais de programme rigide. « Il vaut mieux qu’ils jouent deux minutes cinq fois par jour en étant bien préparés et attentifs, dit-il, plutôt que d’être obligés à jouer pendant une demi-heure, alors qu’ils n’en ont pas envie. » Voici sa recette: « Deux minutes avec plaisir, cinq fois par jour. »

Quel est donc le bon équilibre à trouver lorsqu’on donne une formation précoce à un tout-petit?

TransPacific La course au génie
Comment gagner La course au génie

Si vous aimez cet article, laissez-nous un commentaire plus bas et partagez le sur Twitter et sur Facebook avec les boutons ci-dessous, j'en serai ravi!

 

Abonnez-vous à notre Newsletter et soyez automatiquement
informé dès qu'un nouvel article est publié,
recevez nos 4 cadeaux de bienvenue.
Nom:
Adresse mail:

Sachez que vos données resteront confidentielles
Concu par WP-Optin-Form

Laisser un commentaire


Ce blog est dofollow ! 

Voulez-vous obtenir
GRATUITEMENT
du trafic sur votre site ou votre Blog ?


Créer une vidéo pour augmenter ses visiteurs   methode secrète pour le marketing

Dites moi ci-dessous à quelle
adresse e-mail
je peux vous
envoyer gratuitement
mes deux supers cadeaux.

Prénom:
Adresse mail:
Travail a domicile Option Binaire
Logiciel de Référencement
Utiles

Travail a domicile Trade
Notre blog degoter.com est Boosté par WP-AVALANCHE

Notre blog degoter.com est Dofollow! Vos commentaires seront référencés rapidement par Google...et bien d'autres!

-->